La formation Bagic en quelques mots

Le BAGIC est le Brevet d’Aptitude à la Gestion d’Institutions Culturelles octroyé par la Fédération Wallonie Bruxelles. Le brevet concerne la reconnaissance de compétences liées à la coordination d’organisations et de projets culturels et socioculturels dans le secteur Jeunesse.

La formation est organisée par l’ICJ (Interfédérale des Centres de Jeunes).Elle permet aux participants d’obtenir le Brevet à condition qu’ils aient suivi avec régularité le programme et moyennant la réussite de l’épreuve finale.

Quatre opérateurs organisent un dispositif permettant d’obtenir le brevet. Le CESEP et le CIEP proposent une formation axée de façon généraliste sur l’éducation permanente, le CBAI a spécialisé la sienne sur l’Inter culturalité et l’ICJ sur le secteur jeunesse.

Chaque opérateur se base sur les mêmes normes qui définissent à la fois les objectifs et les critères d’évaluation de la formation. Elles sont précisées dans la convention qui les lie à la Fédération Wallonie Bruxelles depuis plus de 20 ans!

Pour qui?

Vous êtes coordonnatrice/coordonnateur et vous désirez vous former pour optimaliser votre travail, prendre du recul, rencontrer d’autres coordonnateurs, questionner vos choix d’action, acquérir des outils…

CETTE FORMATION S’ADRESSE À VOUS SI:

  • vous assurez les tâches et responsabilités inhérentes à la fonction de coordination (gestion quotidienne du centre, gestion des actions, gestion de l’équipe, gestion administrative) ;
  • votre terrain d’action est une Maison de Jeunes, un Centre d’information, un Centre de rencontres et d’hébergement, un Terrain d’aventure et d’animation, une Organisation de Jeunesse ;
  • vous avez une pratique de base de l’animation (techniques d’animation, gestion de groupes, conduite de réunions) ;
  • vous avez une connaissance minimale du secteur Centres de Jeunes (composition, normes de reconnaissance).

Vous ne vous retrouvez pas tout à fait dans ce profil ? N’hésitez à contacter Adèle Dupont

Objectifs

La formation vise à permettre le renforcement des compétences liées à la fonction de coordination dans différentes institutions socioculturelles et, en particulier dans le secteur Centres de Jeunes.

 

Le programme de formation est à la croisée de deux modèles :

  • Une formation professionnelle avec une palette de compétences techniques précises (gestion d’une équipe de travail, analyse de l’organisation, conduite d’un projet, etc.) qui visent à améliorer les gestes professionnels quotidiens pour plus d’efficacité. La fonction de coordonnateur est en effet traversée, dans les différents types de centres, par une diversité de tâches et de rôles spécifiques exigeant du travailleur une souplesse mentale et des références multiples, théoriques et pratiques.
  • Une formation militante pour un haut degré d’adhésion au projet Centres de Jeunes, avec des temps de formation centrés sur la réflexion, le redéploiement de l’action et le positionnement des personnes. Motiver les coordonnateurs à opérer des choix, à poser des actes pertinents et novateurs face aux modèles culturels, économiques et sociaux des jeunes, de l’organisation et de ses responsables… tel est l’enjeu central poursuivi à travers la formation.

Le dispositif est basé sur les principes de l’Education Permanente. Il se fonde sur des méthodologies qui positionnent le participant comme acteur de sa formation. Celui-ci peut agir tant au niveau des contenus qui seront abordés, que des questions qui seront traitées et des moyens pour y parvenir. L’apprentissage se fait au départ de l’expertise des membres du groupe qui construit collectivement des réponses aux situations repérées comme problématiques dans la pratique de coordination. Avec pour ambition que cela puisse aboutir à des changements plus larges au niveau du secteur.

En pratique

Horaires et lieu

La formation se déroule en deux ans à raison d’un jour par semaine, hors congés scolaires (34 journées).
Les formations ont généralement lieu les jeudis de 9h30 précises (accueil de 9h à 9h30) à 16h30. Une pause repas est prévue de 12h30 à 13h30. La formation se déroule principalement à l’Auberge de jeunesse de Namur, 8 Avenue Félicien Rops.

Certains modules sont organisés en résidentiel sur deux ou trois journées consécutives (minimum un par an). Un séminaire à l’étranger peut être organisé à la fin de la deuxième année.
Un calendrier précis vous sera envoyé dès réception de votre dossier de candidature.

 

 Lancement de la formation

Trois journées sont programmées en début de formation pour permettre aux participants de prendre connaissance du dispositif de formation (enjeux et contenus de formation, modalités pratiques, règles déontologiques, congé-éducation,…) et de se familiariser avec les méthodologies de la formation d’adultes. Ce sera également l’occasion pour les participants de faire connaissance entre eux, de confronter leurs réalités professionnelles et les caractéristiques de leur centre.

 

 L’encadrement

 

La coordination pédagogique

L’ensemble du processus de formation est coordonné par une personne issue de l’Interfédérale des Centres de Jeunes. Il s’agit de Adèle Dupont, psychologue de formation avec un master en psychologie sociale, des groupes et des organisations et conseillère en formation à la FMJ.

 

Les formateurs hors terrain

Ils sont choisis en fonction de leurs compétences spécifiques et pratiques. Ils ont (ou ont eu) pour la plupart une action précise dans le secteur en tant qu’analyste, personne ressource, expert ou formateur.
Ils ont une pratique de formation avec des adultes et ont une connaissance du monde socioculturel. Il s’agit notamment de Majo Hansotte, Cécile Paul, Lucien Barel, Cloé Steveny,

 

Les formateurs sur terrain

L’équipe de formateurs sur terrain est déterminée en fonction de l’origine géographique, du profil des participants et des problématiques qu’ils rencontrent dans leur centre.

Ils sont pour la plupart issus du secteur et ont une pratique professionnelle. Ils ont des compétences pédagogiques, méthodologiques et des connaissances théoriques précises.
L’équipe est notamment composée d’Eric Debras, Charles-Yvon Gérard, Corinne Vanvolsem, Laurent Toussaint, Daniel Roland, Evelyne Dodeur, Philippon Toussaint,…

La certification

Reconnu et conventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le cycle de formation organisé par l’ICJ permet à chaque participant d’obtenir le Brevet à la condition qu’il ait suivi avec régularité le programme et moyennant la réussite de l’épreuve finale. Le brevet concerne la reconnaissance de compétences liées à la coordination d’organisations et de projets culturels et socioculturels, et plus précisément, à l’ICJ, dans le secteur Jeunesse.

Trois autres opérateurs organisent un dispositif permettant d’obtenir le brevet. Le CESEP et le CIEP propose une formation axée de façon généraliste sur l’éducation permanente, le CBAI a spécialisé la sienne sur l’Inter culturalité. Chaque opérateur se base sur les mêmes normes qui définissent à la fois les objectifs et les critères d’évaluation de la formation. Elles sont précisées dans la convention qui les lie à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Pour obtenir le BAGIC différentes conditions sont requises :

  • 80% de participation active à la formation hors terrain ;
  • l’engagement dans un contrat de formation avec le formateur sur terrain et la participation active à ce dispositif ;
  • la production d’un document écrit (TFF), mené en collaboration avec le formateur sur terrain ;
  • la défense de ce TFF devant un jury à l’issue des deux années de formation.

Le jury, mis en place par l’ICJ, est composé d’experts, de représentants de l’ICJ et de représentants de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les aspects financiers

Participation aux frais

Une somme forfaitaire de 250 euros par an sera demandée aux participants. Elle couvre l’inscription, la participation aux frais pédagogiques ainsi que le financement de la formation sur terrain.
Tous les frais de repas sont à charge des participants. Lorsque un résidentiel est organisé, l’ICJ facture à prix coutant les frais d’hébergement et de repas à l’association qui emploie le participant.

 

Congé éducation

La formation donne droit au Congé éducation payé. Cela signifie que le travailleur conserve sa rémunération pour les heures passées en formation et que son employeur peut obtenir un remboursement afin de compenser l’absence du travailleur.
Attention, il y a des conditions strictes liées à ce droit : plus d’info ? Cliquez ici

 

Le Fonds 4S

Les frais d’inscriptions à la formation Bagic peuvent être intégralement remboursés par le Fonds 4S sur dossier et à certaines conditions.
Plus d’info ? Cliquez ici

Soutiens

L’ICJ est soutenu par le service jeunesse et le service de la formation des cadres du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que par la Région Wallonne, ministère de l’emploi et du Travail.

       

Contactez-nous!

Hello, envoyez-nous un email et nous vous répondrons dès que possible.